Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéo de la Semaine

Portrait du nouveau premier ministre Dimrangar DADNADJI

Dans Lamyfortain.net

Portrait

Mahamat saleh haroun

  Mahamat SALEH HAROUN 

Cineaste et metteur en scène    

Voir sa biographie

Envoyez-nous vos articles

Caricature de la semaine

moussa-faki1-copie-1.jpg
Le Tchad est prêt militairement pour sauver le peuple malien!!!

Selection musicale de la semaine

 

Figures historiques

Francois tombalbaye tchad

mal-copie-1

Kamougue

gouk.jpg

hh

ndora

Les politiques au Tchad

assemble-nat.jpg

cha Moussa Faki Mahamat kebzabo
nad yor.-copie-1 nagoum
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 18:23

1355830268655.jpgIls ont pris cette décision le 17 décembre dernier en raison de l’approche des fêtes de fins d’année pour une durée de trois mois.

 

A partir du mercredi 19 décembre 2012, les travailleurs fonctionnaires tchadiens reprendront le chemin du travail. En effet, ils ont décidé le 17 décembre dernier de suspendre la grève qu’ils mènent depuis douze semaines maintenant. Une position prise par rapport aux fêtes de fin d’années qui seront célébrer dans quelques jours. Il faut tenir compte du fait que nous sommes à la fin de l’année et que les travailleurs voudront passer les fêtes de fin d’année en famille, dans la sérénité a confié le président de l’Union des syndicats du Tchad, François Djongdang. Mais cette décision répond également à l’appel émis par le Président Idriss Déby Itno.

 

Celui-ci avait appelé au dialogue le 10 décembre dernier alors qu’il recevait les centrales syndicales, lesquelles, en réponse avaient demandé du temps. Temps au cours duquel elles ont enterré leur Camarade Bétar Mbailaou Gustave, mort en détention suite à une condamnation judiciaire que les syndicats imputent au pouvoir. Passé les obsèques, les travailleurs du secteur public ont décidé de répondre favorablement à la demande du chef de l’Etat. Nous nous réservons le droit de repartir en grève, affirment-ils tout de même.

 

La suspension de la grève s’étale sur la période allant du 19 décembre 2012 au 31 mars 2013. Si le gouvernement venait à poser des actes contraires aux intérêts des travailleurs, nous nous réservons le droit de repartir en grève. Et ce, sans préavis puisque nous sommes simplement en suspension, fait noter François Djongdang. Afin que cela n’arrive pas, des négociations ont été entamés depuis le 17 décembre et se poursuivront les jours prochains sous la houlette du Conseil national du dialogue social.

Partager cet article

Repost0

commentaires