Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéo de la Semaine

Portrait du nouveau premier ministre Dimrangar DADNADJI

Dans Lamyfortain.net

Portrait

Mahamat saleh haroun

  Mahamat SALEH HAROUN 

Cineaste et metteur en scène    

Voir sa biographie

Envoyez-nous vos articles

Caricature de la semaine

moussa-faki1-copie-1.jpg
Le Tchad est prêt militairement pour sauver le peuple malien!!!

Selection musicale de la semaine

 

Figures historiques

Francois tombalbaye tchad

mal-copie-1

Kamougue

gouk.jpg

hh

ndora

Les politiques au Tchad

assemble-nat.jpg

cha Moussa Faki Mahamat kebzabo
nad yor.-copie-1 nagoum
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 22:10

Depuis 2008, après la dernière attaque rebelle sur N’djamena et à la faveur de la hausse des recettes pétrolières, notre pays dispose pour la première fois d’atouts lui permettant d’amorcer un changement de la structure de son économie. L’objectif ultime étant bien entendue une amélioration de son niveau de développement humain.

Sur les bases des statistiques du développement humain fournies par le PNUD, il ressort que depuis 2000, on assiste à une augmentation sensible de l’IDH au Tchad qui passe de 0,286 en 2000 pour s’établir à 0.328 en 2011. Cependant cette évolution semble en déca de la moyenne de l’Afrique subsaharienne qui se situe-t-elle en 2011 à 0,463.

Sur la base de ses données, la politique du gouvernement doit privilégier un développement harmonieux  favorisant l’émergence d’une classe moyenne. L’expérience des pays développés constitue un exemple édifiant de la stratégie à mettre en œuvre.

Cette stratégie consiste à privilégier les domaines de la santé et l’éducation et celui des infrastructures. Des pays africains comme la Tunisie ont pu accroitre le bien être de leur population en investissant massivement dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Cependant tous ces investissements se sauraient se révéler rentable s’il n’existe pas une stabilité au niveau politique. L’exemple de notre pays est assez édifiant sur le caractère destructif de l’instabilité sociopolitique.

Plus de 40 ans de conflits ont sapé toutes les tentatives visant à moderniser le pays. Il convient par conséquent éviter les comportements favorisant les conflits.

L’Etat devrait privilégier la recherche du consensus national en créant des espaces de libertés, en donnant la possibilité aux citoyens de choisir de manière transparente leurs dirigeants.

Il n’est pas nécessaire de faire partie d’une mouvance politique pour comprendre que certaines actions menées par le pouvoir en place permettent de corriger les erreurs du passé.  La lutte contre la prévarication  de nos régies financières (douanes, domaines, impôts) par des groupes d’individus mérite un soutien plus important de la population.

C’est en luttant contre les injustices sociales que l’on pourra réellement mettre fin aux cycles de violences qui ont retardé le développement de notre pays.

Partager cet article
Repost0

commentaires