Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéo de la Semaine

Portrait du nouveau premier ministre Dimrangar DADNADJI

Dans Lamyfortain.net

Portrait

Mahamat saleh haroun

  Mahamat SALEH HAROUN 

Cineaste et metteur en scène    

Voir sa biographie

Envoyez-nous vos articles

Caricature de la semaine

moussa-faki1-copie-1.jpg
Le Tchad est prêt militairement pour sauver le peuple malien!!!

Selection musicale de la semaine

 

Figures historiques

Francois tombalbaye tchad

mal-copie-1

Kamougue

gouk.jpg

hh

ndora

Les politiques au Tchad

assemble-nat.jpg

cha Moussa Faki Mahamat kebzabo
nad yor.-copie-1 nagoum
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 19:05
Des mesures techniques sont nécessaires pour renforcer les procédures de passation des marchés publics au Tchad . La raison officielle pour laquelle tous les crédits d’investissement publics sont centralisés au seul ministère des infrastructures est que les autres ministères ne disposent pas toujours de la capacité technique pour réaliser des projets. Le ministère des Infrastructures étant lui-même souvent débordé, beaucoup de marchés publics sont passés au gré à gré sans une étude technique ni un suivi rigoureux. Cela a des répercussions sur la qualité des travaux et prestations réalisées pour les marchés de travaux et la mauvaise qualité des biens livrées pour les marchés de fourniture. Or, il s’avère que ce système est à la base du renforcement de la corruption. Pour preuve , presque tout les directeurs des marchés publics font l’objet d’une procédure judiciaire et des lacunes graves ont été relevés dans les projets d’investissement sur utilisation des deniers publics. Plus grave encore des marchés sont attribués à des entreprises qui une fois les marchés exécutés disparaissent et ne payent aucune impôt à l’Etat. Ainsi dans sa parution du 25 au 31 mars 2012 , l’hebdomadaire Jeune Afrique note le constat fait par la Direction Générale des Impôts selon lequel beaucoup de sociétés soumissionnaires à des marchés publics disparaissent une fois le marché exécuté. Ce système de corruption généralisé est à l’origine d’un clientélisme politique dans notre pays et participe de ce fait à l’accroissement des inégalité dans la répartition des revenus pétroliers. Afin d’éviter la déperdition des fonds publics et la corruption , il serait bénéfique que le gouvernement améliore la capacité technique des fonctionnaires des différents ministères en matière d’exécution de projets.. Les revenus pétroliers devraient également être utilisés pour financer la formation régulière et continue des agents de l’Etat. Un tel programme de renforcement de capacité devrait faire l’objet d’une véritable politique publique associant la société civile et les partenaires au développement. Il existe actuellement un ministère chargé de la moralisation publique rattaché à celui de la justice dont le rôle est de réprimer la corruption, le trafic d’influence ou le détournement des biens publics. Si une telle initiative est à encourager, il est également indispensable que les moyens de ce ministère soient renforcés afin que la répression de la corruption soit la règle et non pas des mesures politiques ponctuelles et exceptionnelles destinées à écarter certains responsables politiques ou des hauts fonctionnaires en disgrâce.
Partager cet article
Repost0

commentaires